Avec Dominique Savio, enflammons le monde.

6 mai 2020 à 6:00

Mot du jour par Soeur Valentine Delafon, salésienne de Don Bosco

Aujourd’hui c’est la fête de Dominique Savio, un jeune de l’oratoire de Don Bosco devenu LE saint de la famille salésienne.

En 1876, Don Bosco prononce un mot du soir à ses jeunes du Valdocco. 19 ans après la mort de ce jeune Saint.

… Je me rappelle certains jeunes, comme Savio Dominique, Magone, Besucco et d’autres qui les faisaient, ces neuvaines, avec un sérieux, avec une ferveur extraordinaires…. A cette époque il y avait une ardeur générale … Mais de quoi cela provient-il ? direz-vous. Est-ce que par hasard cela provient de ce pauvre Don Bosco qui ne parlerait plus à ses jeunes et qui ne saurait peut-être plus se faire comprendre comme autrefois, ou de vous autres qui ne l’entendriez pas ou ne voudriez plus le comprendre, comme l’entendaient les anciens jeunes garçons ? Que cela provienne d’un côté, que cela provienne de l’autre, que cela provienne un peu de tous les deux, à présent je ne veux pas le savoir. Mais ce qui doit avoir la plus grande importance, c’est que, vous, vous deveniez bons. Il est encore temps. Avez-vous jamais vu comme on met les fagots l’un sur l’autre ? Si l’un d’eux vient à prendre feu, ils se réchauffent et prennent feu tous l’un après l’autre. C’est ainsi que, vous autres, vous pouvez faire.

Don Bosco interpelle leur ferveur collective. A cause du Covid nous ne nous voyons plus , nous n’avons plus de certitudes sur rien et donc il est difficile de parler de spiritualité et de foi avec ses amis, car nous nous sentons souvent bien affaiblis. Si nous prenions les choses dans l’autre sens ? A l’envers comme toujours dans l’Evangile.

« Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. »

Bingo ! Jésus vient le premier prendre l’initiative de mettre le feu à ton foyer intérieur. Pas de ténèbres pour celui croit que Jésus est en lui, qui croit qu’Il est la lumière au milieu de l’enfermement.

Revenons à Dominique Savio. Pourquoi Don Bosco nous le donne en exemple ? Parce qeu Dominique a compris cette Parole qui nous est offerte ce matin.

Il a pris au sérieux le fait que Jésus est réellement présent, vivant dans sa vie. De ce fait, rien n’était plus évident que de converser avec Lui à chaque instant. Dès lors il était sans cesse avec Lui et lui demandait conseil pour tout. C’est à cette prise de conscience qu’est née sa ferveur, plus il conversait avec Jésus, plus Jésus se montrait présent, plus il Le priait plus Jésus  montrait des signes.

Plus il l’aimait plus Dominique se libérait des contraintes de son existence et jusqu’à de la peur de mourir.

La vie éternelle est insufflée à notre création et elle reste toute notre vie. C’est elle qu’il nous faut nourrir, entretenir et c’est elle qui nous enflamme pour de bonnes actions et de bonnes pensées.

Alors je redonne la parole à Don Bosco :

…. Ainsi il suffirait de l’un de vous qui ait le courage de devenir saint pour enflammer les autres par le bon exemple et par les saints conseils. Et si vous vous mettiez tous à vous y appliquer sérieusement ? Oh quel succès ! …

…Et qu’est-ce que cela demande ? La grâce de Dieu et rien d’autre. Et, moi, je vous assure que le Seigneur, sa grâce, Il nous la donne. Qu’est-ce qui nous manque ? Un peu de bonne volonté. Et si vous ne l’avez pas, cette bonne volonté, si vous ne pouvez pas l’insuffler à vous-mêmes, demandez-la au Seigneur, demandez-la avec instance et Il vous l’insufflera.

Que Dominique Savio intercède auprès de Dieu pour toi qu’Il t’envoie la bonne volonté de devenir Saint et d’enflammer tes foyers familiaux et amicaux.

Bonne journée.

 

Mot du jour