Besoin d’être aimé

22 août 2014 à 10:07

Ceux qui n’ont plus goût à la vie, qui dépriment, et tout particulièrement les jeunes, ont généralement un point commun. Leur vie n’a pas de sens parce qu’elle ne compte pas : elle n’est importante pour personne. Ils ont l’impression d’être inutiles, de ne pas exister.

Nous le savons bien, le moteur principal de notre vie, c’est d’aimer et surtout de se savoir aimé. Don Bosco l’avait bien compris lorsqu’il disait à ses éducateurs : « il faut non seulement que les jeunes soient aimés, mais surtout qu’ils se sachent aimés ». C’est cela qui aide chacun à aller de l’avant, à envisager l’avenir. Car alors, on se sent exister, et il y a un sens à tous les efforts qu’on fait pour y parvenir.

Et pour dire à quelqu’un qu’il est aimé, il y a de nombreux moyens, parfois tout simples : un peu d’attention, un sourire, une poignée de main… Pensons-y aujourd’hui.

Mot du jour