C’est lui, l’élu

27 décembre 2013 à 1:56

On devait être en l’an 28 ; le calendrier n’avait pas l’importance que nous lui accordons ; lui, n’était même pas attendu ; il était né comme tout petit d’homme.

Son père lui avait appris son métier de charpentier. Sa mère, au foyer, lui avait transmis les traditions ; avec elle il se rendait au lieu de prière comme tous ses compagnons du village. Son métier l’avait pourtant amené à mieux connaître ce que tous attendaient : être libéré de l’occupant.

 

L’un d’eux l’avait compris et s’était enfui au désert ; Jean, de son nom, le voit venir et il s’écrie : « Voici l’Agneau de Dieu ! ». C’est déjà beaucoup dire de quelqu’un ; voir ensuite l’Esprit descendre sur lui donnait sens à la mission du charpentier et enfin attester que « c’est lui, l’Elu de Dieu ». Il venait libérer son peuple.

Mot du jour