Carême – Pâques : mort – résurrection !

14 mars 2018 à 6:00

Au noviciat des sœurs salésiennes, nous faisions, chaque mois, l’« exercice de la bonne mort » que Don Bosco faisait pratiquer mensuellement à ses jeunes. Don Bosco l’annonçait au petit mot du soir et rappelait la probabilité de la mort pour plusieurs, dans le courant du mois qui s’ouvrait. Parfois même, sa parole prenait la forme de prophétie et l’événement la vérifiait. Aussi l’exercice se faisait généralement avec une grande ferveur.

Quand nous faisions cet exercice au noviciat, nous pensions d’abord aux éléments extérieurs : nous sortions tout de la table de nuit et du placard. Il s’agissait de faire le tri, de tout ordonner, de rendre ce que nous avions emprunté. Puis nous pensions aux éléments plus intérieurs : on rédigeait, par exemple, une phrase qu’on aurait voulu voir écrite sur notre tombe…

Cet exercice me renvoie à ma propre finitude… de ce que je souhaite aussi laisser comme trace sur cette terre… un passage pour quoi ?

Mot du jour