Contrariant, ce Nouveau-Né !

26 décembre 2016 à 7:00

Nous voici rassasiés de repas, de lumières et de bruits de fête !  Aujourd’hui, c’est grasse matinée… ou matinée de grâce ! Après le tourbillon de cette période opulente – ouf ! – arrêtons-nous pour contempler l’Enfant, plonger notre regard dans son regard de nouveau-né, écouter sa fragile respiration dans la nôtre. Si Etienne n’avait pas été touché viscéralement par cette présence fragile et forte en même temps, il n’aurait pas tenu dans la paix, au cœur de la violence : en ce lendemain de Noël, nous fêtons un martyr. Il nous sera peut-être donné un jour de comprendre cette parole que Jésus nous dit aujourd’hui : « Ne vous inquiétez pas. » Pas tout à fait la même résonance que le ‘pas d’souci’, -‘no soucy’ disent les jeunes – bien à la mode et que nous entendons 100 fois par jour.

Mot du jour