Des raisons de vivre heureux

10 octobre 2014 à 1:16

Il existe de nombreux critères pour cataloguer les humains. Par exemple le continent dont ils sont originaires, le contexte culturel qui les a façonnés. On peut encore les classer tout simplement parmi les optimistes ou les pessimistes. C’est la problématique du verre à moitié plein ou à moitié vide. Le même événement sera apprécié différemment selon les dispositions intérieures et la mentalité des uns et des autres. Il en est ainsi de l’appréciation du bonheur. Pour les uns il faut accumuler des fortunes, gagner le gros lot pour être vraiment heureux.

Or, ne peut-on pas contempler avec bonheur le lever du jour, les arbres qui bourgeonnent et fleurissent au printemps, la fraicheur de l’eau lorsque le soleil se fait brûlant ? Autant de brins de bonheur à cueillir pour les offrir au Créateur.

Mot du jour