Don Bosco contemplatif

12 juin 2013 à 1:04

Don Bosco aussi avait choisi la meilleure part !
Comment Don Bosco aurait-il pu avoir cette bienveillance, cette patience, ce regard décidément positif, cette grâce du discernement, de l’accompagnement, s’il ne s’était laissé façonné un cœur de père en plongeant quotidiennement dans le coeur du Père ?
J’ai trouvé avec une grande joie, son nom mentionné auprès de celui de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, dans un ouvrage d’un carme contemplatif intitulé « conversation avec Dieu »… Il n’y a pour parler aux hommes que des hommes qui sachent parler à Dieu…’. Nous avons vite fait de comparer Don Bosco à Marthe qui était accaparée par les mille occupations du service (Luc 10). Mais lui aussi, comme Marie, avait choisi la part de la contemplation, sans laquelle l’autre part est vaine : «Le plus contemplatif sera aussi le plus apostolique». Quel grand contemplatif alors, que Don Bosco !

Mot du jour