Doutes

20 janvier 2017 à 7:00

Sur le chemin, il arrive que l’on connaisse des périodes de fatigue, des temps de découragement. Rien d’inquiétant. Une journée apparemment perdue ne l’est pas forcément. C’est une trêve nécessaire, où l’esprit et le corps se ressourcent. Accepter de prendre du recul, de lâcher prise.

Ces espaces de temps sont utiles pour se régénérer avant de repartir, le cœur confiant. Ne jamais abandonner quand certains vont plus vite. Ne pas baisser les bras quand la route semble difficile.

Il n’y a pas d’ambitions trop grandes, de desseins démesurés, d’objectifs inatteignables. Nous récoltons ce que nous avons planté. Si la récolte est pauvre, c’est que nous n’avons pas encore assez semé. Chacun progresse à son rythme. L’essentiel est de ne pas perdre courage. La réussite finit toujours par saluer la volonté.

Mot du jour