Ecouter la voix de Dieu dans la vie des jeunes

1 mars 2017 à 7:00

Cette parole profondément salésienne est proclamée par un ancien évêque d’Argentine. Sa famille est d’origine italienne. Il a étudié chez les salésiens. Il se préoccupe de la présence salésienne auprès des peuplades de la Patagonie. Il participe au conclave. Il termine sa vie, très vieux, à Rome. Les jeunes recherchent sa présence et il a l’art de galvaniser leurs énergies, tant son discours a d’écho en eux. Il aime raconter des histoires et il est prêt à écouter leurs questions.

On se croirait au Valdocco, dans ce coin de la cour où un buste de Cagliero rappelle qu’il saluait affectueusement les ados qui montaient au dortoir après le mot du soir.

Il aurait pu être l’auteur de cette phrase, mais il s’agit de notre étonnant pape François.

Mot du jour