Heureux ceux qui cherchent leur bonheur dans l’altérité !

17 février 2015 à 8:31

Aux Bernardins, le père Hyppolite nous disait : « Nous devons réveiller chez les jeunes : le goût du bonheur, la saveur des « Béatitudes » ».

La première vocation à laquelle Dieu nous appelle, c’est le bonheur. Chacun est ainsi appelé à chercher dans sa vie ce qui peut le rendre heureux. A chacun sa route, à chacun ses talents et limites, à chacun donc son bonheur, sa vocation !

Dans nos sociétés où les médias nous imposent une pseudo-mode du bonheur, il est urgent de redire aux jeunes qu’ils peuvent chercher par eux-mêmes ce qui les rend heureux. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un bonheur personnel, mais d’un équilibre de vie, d’une participation au collectif, d’un engagement pour participer pleinement à sa vie et non pas par substitution.

Heureux ceux qui cherchent leur bonheur dans l’altérité !

Mot du jour