Hôpital Foch, chambre 352. 3/7

24 juillet 2013 à 2:54

Hôpital Foch, chambre 352. 3/7

Ce matin je suis en forme. Le petit déjeuner n’arrivera que dans une heure.

Je fais les cent pas en disant mon chapelet. Quand j’ai fini, j’ai encore envie de bouger. Alors, comme je suis seul, j’essaye de gestuer le Notre Père, et d’autres textes connus. Puis je prends des cantiques, des chants de louange que je connais par cœur.

 

Et je danse sur ces rythmes joyeux.

«Quand tu veux prier, rentre dans ta chambre, et prie ton Père dans le secret.»

L’avantage, c’est que loin du regard des autres, on peut prier avec tout son être, bouger, chanter , danser, s’exprimer librement, mais aussi rester immobile dans la position qu’on a choisi, assis, couché, à genoux…

 

Heureux celui qui sait prier avec tout son être !

Mot du jour