Hôpital Foch, chambre 352. 6/7

24 juillet 2013 à 3:01

Hôpital Foch, chambre 352. 6/7

Ce soir, j’en ai marre. Il est 20h et la dernière perfusion n’en finit pas.

J’ouvre mon Evangile au hasard. « Je vous appelle mes amis ; (Jean 15) » . Jésus me rappelle que je suis son ami. On ne va pas faire la tête à un ami.

 

Je décide de lui sourire. Le sourire est ce qui détend le plus le visage, c’est ce qui sollicite le moins de muscles. Et cela me détend. C’est pour cela que les bouddhas sculptés en Asie ont toujours l’air de sourire, ils sont pleinement détendus.

 

Mais c’est encore mieux quand on sourit à un ami. Et cet ami est toujours prêt à me parler, il suffit de prier l’Esprit Saint et d’ouvrir les Ecritures. Avec le sourire et la confiance en son ami.

 

Heureux qui sait sourire à son Ami.

Mot du jour