Hôpital Foch, chambre 352

24 juillet 2013 à 2:50

Hôpital Foch, chambre 352.

Par la fenêtre, la vue est magnifique : à gauche, les immeubles de la Défense, puis le Sacré-Cœur ; juste devant, la Tour Eiffel dépassant du Bois de Boulogne, et toute la ville de Suresnes avec sa mairie et son église.

Me revient l’histoire de Marie Dominique Mazzarello à la Valponasca : elle vivait et travaillait dans cette ferme, juchée sur une colline, loin du village.

Mais par sa fenêtre, elle voyait au loin l’église paroissiale.  Alors quand elle ne travaillait pas, tôt le matin, pendant la sieste, le soir, elle se mettait devant sa fenêtre, et elle adorait le saint Sacrement présent dans le tabernacle de son église. Je vais pouvoir en faire autant. Heureux ceux qui ont une fenêtre donnant sur une église, même lointaine ! 

Mot du jour