J’ai cadenassé mes lèvres

30 septembre 2014 à 7:14

Tu traînais la patte lors de la promenade de la retraite scolaire. Je t’ai attendue. Je t’ai demandé : « Sans te forcer, quel sens donnes-tu aux nombreux piercings sur ton visage ? ». Tu as hurlé: « Tu ne comprends pas ! Violée par un proche depuis dix ans, j’ai cadenassé mes lèvres, mes yeux, mes oreilles, mes narines… Comprends-tu ? ». 

Sanglots… Silence… Colère… début de libération ? Trois mois plus tard, une lettre de toi : « J’ai enlevé le piercing de ma langue ! Merci ! ».

Mot du jour