Je crois en toi !

19 septembre 2014 à 8:13

Si un chrétien n’est jamais triste, il est aussi plein d’espérance. Don Bosco lorsqu’il regardait un jeune voyait en lui le potentiel qui ne demandait qu’à se réveler. Dans la famille salésienne, nous aimons dire à un jeune : « Je crois en toi ». Loin d’être une formule toute faite, c’est un « credo » salésien. Ce n’est pas une projection de ce que nous anticipons à la place du jeune, c’est une certitude qu’il a en lui des capacités et talents (comme toute personne). L’éducateur salésien est plein d’espérance.

Celle-là même induite par la résurrection. Si nous croyons que Dieu a la possibilité de ressusciter ; alors toute espérance est possible. Encore plus dans le jeune, même le plus « terrible », qui est présence de Jésus quand nous l’accueillons.

Mot du jour