L’adulte que je suis

25 mars 2013 à 9:38

Je suis posé là, sur le bord d’un chemin qui mène en haut de la montagne et mes pensées évoquent mon cœur d’enfant, fragile, innocent et pur. J’ai réussi à le garder jusqu’à mon âge avancé et pourtant j’en ai fait des bêtises, à toutes les périodes de ma vie ! Mais il y a la miséricorde de Dieu et de mes proches.

Ils m’ont apporté des repères, des rappels à l’ordre mais aussi des mots doux et beaucoup d’affection et cela m’a apporté le sentiment de sécurité.

Ils m’ont aussi appris à être responsable en me donnant parfois des missions difficiles mais toujours en me faisant confiance.

Alors, j’ai grandi et j’ai compris que l’adulte que j’étais, bien campé sur ses jambes, ressentait l’immense joie de pouvoir moucher son nez dans les étoiles, conscient d’avoir bénéficié d’un accompagnement salésien.

Mot du jour