L’exemple, non des mots

21 janvier 2014 à 2:54

On parle de crise, de conflit, de rébellion… On n’aime pas dire le mot, mais c’est pourtant bien la guerre. Cela même dont on a pu dire, après 1945, « Pus jamais ! ». Et pourtant, en combien de lieux, aujourd’hui, des hommes sont-ils en train de se combattre ?

Chaque fois que les sources de tension entre les hommes ne connaissent pas de moyen de résolution autre que l’affrontement, c’est la fraternité humaine qui est ainsi niée. Nous y perdons chaque jour des bribes de notre humanité.

Une question nous est posée : comment les adultes peuvent-ils faire grandir une génération plus apte à vivre la médiation et la réconciliation, sinon en commençant eux-mêmes à se comporter mieux entre eux : se parler, s’écouter, se reconnaître les uns les autres, partager ?

Mot du jour