Là où croît le péril

30 septembre 2013 à 2:24

Crise d’ado. Crise économique. Crise mondiale.
Et si les crises étaient nécessaires ? Edgard Morin dit que « là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve ».

La crise pourrait être une remise en ordre des choses afin qu’elles soient plus stables et durables. Quand le maçon coule une chape de ciment, il la verse sur la surface puis prend une règle vibrante pour que le ciment aille vraiment partout, pour que la chape, une fois sèche, ne se fissure pas. Nous sommes exactement ces maçons qui essaient de construire le monde. Pas besoin de dire à quel moment vient la crise, on l’aura compris.

C’est une nouvelle pleine d’espérance, car nous en ressortirons meilleurs.
Être chrétien, ça veut parfois dire mettre « les lunettes du Christ » pour voir les choses comme lui les verrait : pleines d’espérance.

Mot du jour