La Vérité qui libère

11 mars 2013 à 11:00

C’est le prix d’un esclave, 30 pièces d’argent, que recevra Judas en vendant son maître. Jésus a parlé avec des mots qui changent la vie, a rendu la dignité à l’humilié, la vue à l’aveugle, la parole au muet, les oreilles au sourd. Il a touché l’intouchable. Il a bravé la loi. A force d’aimer, Il dérange. L’homme que la foule aimait, acclamait est devenu un gêneur. Même les siens ne l’ont plus reconnu. Ils vendent le maître pour le prix d’un esclave.

Sommes-nous des girouettes qui tournons au gré des opinions et du paraître ou bien sommes-nous décidés à être fidèle à la Vérité quoi qu’il nous en coûte ? A ce prix s’ouvrent les portes de la vie. « Celui qui fait entrer le Christ ne perd rien de ce qui rend la vie libre belle et grande…N’ayez pas peur du Christ ! Il n’enlève rien et il donne tout. »

Mot du jour