Le pari de la joie

23 janvier 2014 à 7:00

Et si, nous faisions le pari de la joie ? Autrement dit : fermons nos oreilles aux voix négatives et ouvrons les yeux sur ce qui va bien ! Car, quand même, il y a des choses qui vont bien.

« Le salésien, nous dit Don Bosco, ne gémit jamais sur son temps ». Et comme en écho, dans sa dernière exhortation apostolique, le Pape François met en garde contre la tristesse qui tue l’espoir. Il souligne combien le message de l’évangile est pour chacun source de joie. Il appelle à s’ouvrir, il éveille au goût de la rencontre et invite à sortir au-devant de l’autre.

Ces principes fondent une éducation au vivre-ensemble. Avec Don Bosco, nous voulons rester ouverts à ce monde qui est le nôtre, et aider les jeunes à y entrer dans la confiance et pas dans la crainte.
Oui, c’est un pari. Mais n’en vaut-il pas la peine ?

Mot du jour