Le roseau et le chaos !

11 mai 2020 à 5:30

Il y a beaucoup de « nous » dans nos prières. Nous formons des communautés où puiser du réconfort et créer de la solidarité. Allons plus loin, et si j’ajoutais davantage de « je » ?  Pour m’enraciner en mon nom propre dans la vie ; pour choisir humblement de révéler ma puissance.  Je suis responsable d’être roseau et de m’adapter non par résignation et soumission, mais en composant avec les désirs du vivant que je suis et qui m’habite.  Je peux ouvrir les yeux sur le champ des possibles libérés en moi. Et parfois, oui parfois c’est l’adversité et le chaos qui m’offrent une nouvelle chance.

« Assez bavardé, vous dansez ? » demande la foi…

Anne Weider

Mot du jour