Les coquillages

28 mars 2017 à 6:00

La petite fille, bouche et mains serrées, jambes raides, n’en démord pas. Droite devant la mer, elle refuse de descendre les escaliers qui conduisent vers la plage. Elle ne veut pas marcher sur le sable, elle a peur. De quoi, on ne sait pas. D’un sol mouvant, d’une texture bizarre, d’une couleur indéfinissable ?

Cependant, son visage se détend, elle prend un air sérieux. Elle pèse peut-être le pour et le contre. Elle a entendu le mot « coquillages ». Et elle aime les coquillages. Les ramasser, les nettoyer avec son grand-père, les laisser sécher, prendre les plus beaux pour garnir sa table de nuit.

Elle se décide et, bravement, affronte la portion de littoral qui la conduira jusqu’au sable mouillé, ferme, rassurant. Arrivée là-bas, elle rit.

Mot du jour