Philippe Néri par le frère Florent Leruste

26 mai 2021 à 4:45

Savez-vous ce que nous fêtons aujourd’hui, un 26 mai ? Non.

Nous fêtons la joie ! La gioia ! Nous fêtons San Filipo Néri, Saint Philippe Néri. Ce saint italien, romain du XVI° siècle.

Pourquoi la joie ? Car Philippe Néri est surnommé le Saint de la joie. Alors quel lien avec les salésiens, avec Don Bosco ?

Et bien, figurez-vous que Don Bosco, dans sa pédagogie et sa spiritualité, a puisé à diverses grandes figures de sainteté comme Saint François de Sales bien sûr, mais aussi Saint Ignace de Loyola ou Saint Philippe Néri.

Alors, qu’est-ce qui a inspiré le jeune prêtre turinois du XIX° siècle chez son confrère du XVI° siècle ? Et bien, deux choses principalement : l’Oratorio et la Joie.

Pour Philippe Néri, 3 choses étaient essentielles : la lecture de la Bible avec d’autres, en groupe ; la prière et la messe ; et la charité auprès des plus pauvres. Il était aussi très intéressé, très attentif à la culture de son temps. Il pratiquait beaucoup l’amitié et l’humour : une forte affection pour le prochain, une grande proximité à l’égard de ceux qui l’accompagne, une grande douceur. Il interpelle sans condamner.

Vous avez compris ? Cela vous rappelle bien sûr l’oratorio du Valdocco et la joie qui y régnait.

Dans cette simplicité vivante et contagieuse de Philippe Néri, le jeune prêtre Jean Bosco a trouvé un de ses modèles de pédagogie, qu’il a adapté à son époque et à son style.

Et comme disait Don Bosco à Dominique Savio : « La sainteté, consiste d’abord à être joyeux ! » Alors soyons joyeux, toujours joyeux, au service des autres, des jeunes, dans la joie de l’Évangile.

Mot du jour