Quartier sensible

10 décembre 2013 à 6:08

Quartier sensible, Fin de journée. Je m’engouffre dans les couloirs du métro. Des ados sont en train de se battre. L’un est à terre. Deux autres se jettent sur lui. Je suis bouleversée… Peur de cette violence dans leurs gestes, dans leurs yeux. Les gens se détournent. J’ai mal. Soudain, une femme s’approche et commence à parler.

« Chut, doucement, vous allez vous faire mal ! »

Un geste accompagne ces quelques mots presque inaudibles. Elle les regarde de biais, n’osant sans doute pas un regard frontal. Ces simples paroles semblent les apaiser. Le jeune se relève. Intrigués, ils regardent la femme qui s’éloigne. Je poursuis ma route. Depuis le quai, je vois que la bagarre s’est arrêtée au moins quelques instants. «C’est par la douceur que l’on arrête les coups ». Et si c’était vrai ?

Mot du jour