Rester éveillé

24 janvier 2015 à 7:23

C’était un 25 novembre 1592. Le Seigneur François de Sales traversait la forêt de Sonnaz. Les soubresauts de son cheval donnaient, par trois fois, l’occasion à son épée, tombant à terre, de former une croix avec sa gaine.
Le fameux cavalier reconnut dans cet événement un signe de Dieu.
Chaque matin, il est bon de se dire que tout peut arriver car le Seigneur est imprévisible. C’est enthousiasmant de réaliser qu’un appel peut nous concerner personnellement.

 

On comprend mieux pourquoi Jésus nous conseille de rester éveillé car non seulement nous pouvons recevoir un appel mais il peut aussi nous mettre à contribution pour devenir des intermédiaires pour inviter nos frères et sœurs à le suivre.

Mot du jour