Sacré-Coeur (Mt 11,25-30)

19 juin 2014 à 8:50

Il ne s’agit pas de faire du sentimentalisme, en cette fête du Sacré-Coeur.
Cependant, l’appel, l’offre, l’invitation de Jésus est claire : Vous avez des soucis, vous avez des épreuves, vous avez des vides dans vos vies : « venez à moi, vous qui peinez sous le poids trop lourd de vos fardeaux. je vous accorderai le repos ».
Ce ne sont pas des paroles en l’air. Jésus se propose de nous « aider » dans les moments difficiles de nos vies.
Suivez-moi, « prenez mon joug : je suis doux et humble. Mon joug est facile à porter ». Faites-moi confiance : « Mon fardeau est léger ».

Le Coeur de Jésus n’est pas doucereux, mais bien « doux » … ce qui rend son fardeau « léger »… puisqu’il est là pour nous aider à porter nos croix « jusqu’à la fin des temps ».

Mot du jour