Se former à l’interculturalité

5 mars 2017 à 7:00

En Europe, le défi de l’indifférence religieuse est sérieux, dans un contexte de flux migratoires, de pluralités de cultures, de religions et d’idéologies athées. Les « périphéries » du monde sont à notre porte. Les laïcs salésiens aussi doivent actualiser une spiritualité salésienne qui les aide à vivre, dans leur famille et dans la société, afin de s’engager sereinement mais catégoriquement pour la survie des hommes et le salut du monde.

Il est fondamental qu’en famille salésienne, on se forme à l’interculturalité en faisant des expériences de vie communautaire au sens large. Les communautés religieuses qui accueillent doivent aussi se former à l’interculturalité. Vivre ensemble dans l’harmonie ne tombe pas du ciel : c’est un travail communautaire difficile.

Mot du jour