Sentir Dieu

2 mai 2013 à 10:08

En préparant des enfants à l’entrée en communion, la catéchiste essaie de leur expliquer la présence réelle de Dieu dans le pain de l’Eucharistie. Elle utilise la fameuse phrase du Petit Prince et la fait compléter par les enfants eux-mêmes : « L’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec… » Le groupe répond en cœur : « le NEZ ». Avec son esprit d’adulte intelligent, la catéchiste se rassure d’abord: « ils sont encore trop petits pour avoir lu le Petit Prince… » Ensuite, elle se dit : « Et s’ils avaient raison ?… » Oui, sans doute, nous gagnerions à sentir que Dieu est communion. Et ça, les enfants le sentent bien… Car Dieu ne se voit pas, mais il se sent !

Mot du jour