Ta vie est une bible ouverte, que Dieu prenne soin de toi.

12 mars 2015 à 5:39

Tu as fui ton pays pour échapper à la mort. Ton mari et ses parents n’ont pas eu cette chance, tes frères ont droit à la prison. En partant, tu as laissé tes deux enfants au soin d’amis, l’un n’avait pas deux ans. La France t’accueille avec ses files d’attente à la préfecture, les colis des Restaurants du cœur et les associations qui te soutiennent. C’est trop dur d’évoquer tes enfants, tu préfères ne pas en parler pour ne pas faire de cauchemars. A la place, tu me racontes le livre de Jérémie. « Le Seigneur veille sur moi » me dis-tu régulièrement. Peut être que tes enfants pourront venir te rejoindre cet été après 5 ans de séparation. Comme Job au milieu de ses tourments, ta foi en Dieu semble indestructible. Ta vie est une bible ouverte, que Dieu prenne soin de toi.

Mot du jour