Vivre et accueillir autrement

30 avril 2020 à 5:30

Mot du jour par Philippe Colomb, Directeur de la Vie Scolaire à Don Bosco Nice

45 jours de confinement……que c’est long ! Tiens mais j’y pense y’a pas un certain Jésus qui a passé 40 jours dans le désert ? Et dire qu’il n’avait ni portable, ni coca ni « netflix » !!!!

45 jours sans vous voir…vous mes amis, ma famille élargie….mes collègues….un vrai passage au désert !

Cela me fait penser à certains élèves qui vivent dans nos établissements salésiens. Oui vous savez, celui qui est discret, timide, effacé…ne vit-il pas lui aussi son année comme une traversée du désert ?

Je pense à ce parcours encore parfois bien long jusqu’à la réussite, la victoire sur la vie, le « déconfinement » de cet élève qu’on trouvait « difficile », particulier… !

Combien de mauvaises notes et de remarques mal-à-propos va-t-il encore entendre ? quelles moqueries et chamailleries ses camarades vont-ils lui faire subir ? Comme Jésus dans sa traversée du désert, ce jeune va peut-être être tenté par le diable ! Se venger et devenir un caïd ? se renfermer pour aller jusqu’à mettre fin à ses jours ?

Mais nous le savons, « l’amorevolezza », à la manière de Don Bosco que chaque éducateur partage au quotidien, va l’aider à affronter ces épreuves. Oui ce jeune va continuer à avancer, et finalement réussira son parcours, son diplôme, son projet personnel…

En cette période de confinement, de solitude pour certains, pensons à tous les jeunes que nous accueillons, qui vivent mal leur relation au monde scolaire. A la lumière de la résurrection du Christ il y a presque 40 jours, prenons ce temps de confinement pour imaginer un nouveau regard sur ces jeunes, une nouvelle approche, un nouvel accompagnement.

Que cette période nous permette de relire nos pratiques afin d’en inventer de nouvelles, car après la résurrection, après le confinement, il nous faudra vivre autrement, accueillir autrement, et redonner confiance à tous ces jeunes qui en secret vive ce temps de confinement, comme un traumatisme, une période de doute et de peur. Nous aussi en allant vers se déconfinement nous sommes dans le doute et la peur, mais après avoir vécu la joie de pâques nous avons confiance ! Vivons !!!

Mot du jour