Approche de ce lieu fou

30 mars 2018 à 5:00

Cette semaine, l’auteur des mots du jour vous propose une introduction musicale et un chant en conclusion… (Cliquer sur le pour le lire.)

Déjà au lieu du Temple le rideau s’ouvre en son milieu …

On croyait Jésus sans force à cause des trois clous. Personne ne mettra plus de bâillon sur sa bouche. Sa voix chante et résonne, et le bois de la croix en prolongeant ses mains font de lui le héraut aux trompettes d’airain.

Il penche alors la tête et, pour mieux embrasser le monde qu’il va sauver, il lui donne en mourant un tout dernier baiser. « Je suis venu, Je suis là, Je reviens. »
Au-dessus des murailles que les hommes ont dressées, s’élèvera la lumière que Jésus va poser vers le lieu qui s’enfuit : « Père entre tes mains, je remets mon Esprit. » Même les pierres se sont tues.

Il m’en souvient du Christ de Salvador Dali. L’artiste présente ce que voit le Père, vu d’en haut. Pourtant Dieu est avec lui, sur la croix. Il le désigne comme le Bien–Aimé. La croix est désormais le lieu de la Gloire puisqu’elle est le sommet de l’Amour.

En fait, toi qui veux le suivre, sauras-tu te rendre en ce lieu fou ?

Mot du jour