Besoin d’un prêtre pour la prison

7 août 2014 à 2:47

Un appel pressent de l’aumônier :  « j’ai besoin d’un prêtre pour célébrer la messe les mercredis à la « Maison de Peine » de Lantin, près de Liège, plus 1000 détenus, dont 300 cents condamnés à des peines de plus de 5 ans.» Et me voici, depuis plusieurs années, embarqué dans l’aventure, car au début c’en était une.

Me revient souvent la prière juive du matin: « Ecoute Israël, le Seigneur est l’unique »… « Ecoute ». Tu commenceras par écouter… pas de jugement, pas de questions indiscrètes, mais du respect, un sourire, une poignée de main et parfois, l’un ou l’autre tend la joue pour l’accolade…

Il ne pourrait avoir d’Eucharistie sans ce préalable de respect intégral. Fautifs ils le sont ces hommes et ils le savent. Mais voilà « Je ne suis pas venu pour les biens portants… » Et puis, enfin, qui peut s’estimer bien portant, bien pensant, bien « juste comme il faut » en tout et partout ?

Et moi-même, qui serais-je devenu sans une famille aimante?

Mot du jour