Démocratie ou barbarie ?

26 novembre 2014 à 10:58

Il est important de participer à la vie de notre société, chacun avec ses talents, chacun avec ses convictions, chacun suivant ses possibilités. Agir ensemble avec d’autres, c’est prendre le risque du désaccord. Certains seront déçus des décisions retenues. Ils se sentiront blessés, voir inutiles.

 

Mais si participer est important, la façon de le faire est au moins aussi importante. Et lors d’une décision défavorable, certains auront l’envie de passer dans l’action par la force… Saint François de Sales nous disait « tout par la douceur, rien par la force. » Peut-on alors accepter que des décisions démocratiques puissent être remises en cause par des actions violente ? Peut-on accepter de négliger la décision d’une assemblée d’élus sans courir à la barbarie du « c’est le plus violent qui gagne » ?

Mot du jour