Dimanche Fleury 7/7

3 juin 2013 à 9:11

Fleury 7/7. Au cours d’un partage d’Evangile à Fleury-Merogis, un détenu remarqua : « Moi, si j’avais su rester proche de Dieu, à son écoute, je n’aurais pas tout foutu en l’air, j’aurais appris à parler au lieu de cogner. »

Au cours de son séjour en prison, il avait retrouvé la foi, mais surtout il exprimait une expérience douloureuse. Comme beaucoup, il maîtrise mal le français. D’origine étrangère, il n’a guère été à l’école, et ne s’est pas fait remarquer par son assiduité. Il est donc incapable de discuter, et quand il se sent en difficulté, il cogne.

Seulement ce jour-là, il a cogné fort celui qui l’ennuyait. L’autre a fait une mauvaise chute, sa tête a porté sur une bordure de trottoir, et il ne s’est jamais relevé… C’est malheureusement des situations plus fréquentes qu’on ne pense.

Mot du jour