Don Bosco a lui aussi choisi la meilleure part

12 juin 2013 à 1:06

J’observai une fleur au bord du chemin et je repensai à Marie au pied de Jésus, qui écoutait sa Parole et avait choisi la meilleure part… Les racines de cette petite fleur ne sont-elles pas enfouies sous la terre, invisibles, mais tellement indispensables ?

Aussi vrai que si l’on sépare la fleur de sa racine, au bout de quelques heures, elle se fane et meurt.

Si la fleur est capable d’être aussi belle, d’attirer le regard, de susciter émerveillement, de nourrir les abeilles, c’est grâce à cette racine enfouie, cachée. Oui, décidément, si Don Bosco a porté tant et tant de fruits, c’est vraiment qu’il avait dû choisir la meilleure part…

Mot du jour