Douceur et Vérité

11 février 2015 à 11:48

« Avec les armes de la vérité et de la douceur, Don Bosco avance comme un bélier qui défonce les portes des prisons, des ghettos »

 

C’est ainsi que nous interpellerait le père Hippolite lors de la conférence aux Bernardins. Oser voir la vérité en face. Oser poser un regard juste sur ce que nous vivons. Sans blesser, pouvoir dire la vérité à l’autre, à un jeune. C’est tout simplement libérant ! C’est sortir de nos prisons.

 

Sans confondre douceur et mièvrerie, osons le pari de la non-violence. Pour dire les choses tranquillement, en prenant le temps d’écouter l’autre, en prenant le temps dire jusqu’au bout les choses. Ne serait-ce sortir du ghetto « du tout-de-suite » !
Jean Bosco l’avait compris : il avance aux côtés du jeune pour l’éduquer, le faire sortir de ce qui l’enferme !

Mot du jour