Elle s’appelait Marie-Madeleine

1 octobre 2016 à 6:00

Chaque année, le 22 juillet, nous fêtons Sainte Marie Madeleine. C’est l’été et nous passons souvent à côté de cette fête. L’évangile qui nous est proposé (Jn 20, 1.11-18) permet de mettre en avant deux points qu’on oublie parfois.
– L’annonce est faite à une femme. Intéressant à une époque où la femme n’était absolument pas l’égale de l’homme. Une femme, mais c’est elle qui porte l’annonce de cette nouvelle, de cette vie, car c’est elle qui porte en elle la vie.
– Jésus s’adresse à Marie Madeleine, à la femme pécheresse comme on l’appelle. Mais une pécheresse pardonnée. Son amour pour le Christ, sa foi, sa joie d’avoir été pardonnée sont plus grands que son péché. L’amour plus fort que le péché.
Soyons, nous aussi, pécheurs pardonnés, des annonciateurs de la Bonne Nouvelle.

Mot du jour