« Heureux ! »

20 novembre 2020 à 4:45

(Cliquez sur ce lien si vous souhaitez vous abonner à la Newsletter du mot du jour – et la recevoir dès le lendemain)
Bonjour à vous tous,

C’est depuis l’Institution Notre Dame des Minimes, et avec des jeunes, que je vous transmets ce mot aujourd’hui.  Après les vacances de la Toussaint, avec les attentats, dans le contexte sanitaire et sécuritaire, il a fallu reprendre le chemin du lycée. Au jour de la rentrée, l’ambiance est pesante ; l’émotion des professeurs est présente lors de la minute de silence. Le lycée est protégé par plusieurs militaires. Mais, le texte des Béatitudes, entendu la veille lors de la messe de la Toussaint, résonne encore en moi : « Heureux » ! Être heureux et confiant dans le Seigneur, pour continuer à « Évangéliser en éduquant et éduquer en évangélisant ». Dans ces temps si particuliers, dans ce confinement, comment continuer à accompagner, par exemple, les jeunes sur le chemin de la confirmation. Les rencontres à la paroisse se sont arrêtées. Mais le chemin continue en visio, ou lors d’échanges sur la cour. Mais eux, comment vivent-ils leur chemin de foi en cette période ? Comment vivent-ils ce « Heureux » des Béatitudes ?

Témoignage de Martin Des Boscs, Benoit Plaud et Adrien Leborgne.

Merci à vous trois pour votre témoignage de foi, de vie. Heureux êtes-vous ; Heureux sommes-nous d’avancer sur le chemin à la suite du Christ. Don Bosco aimait dire que Marie avait tout fait dans sa vie, dans l’œuvre du Valdocco, pour le bonheur des jeunes. Demain, 21 novembre, c’est le jour de la présentation de la Vierge Marie au Temple. Dans les textes qui nous seront proposés en ce jour, nous pouvons entendre, chanter les premières paroles du Magnificat : « Mon âme exalte le Seigneur ; exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur ».

Alors, nous aussi, dans ces temps si particuliers, à la suite de Marie, à la suite du Christ, à la suite de Don Bosco et de tous les Saints, continuons à être heureux, exultons de joie !

Martin DES BOSCS, Benoit PLAUD et Adrien LEBORGNE et Florent LERUSTE

Mot du jour