Hôpital Foch, chambre 352. 5/7

24 juillet 2013 à 2:59

Hôpital Foch, chambre 352. 4/7

Cet après-midi, la perfusion se bloque tout le temps. Toutes les cinq minutes, je dois appeler, et comme l’infirmière est prise ailleurs, les minutes s’allongent…

A la cinquième fois, elle décide de rester. «Je peux regarder le livre que vous lisez ?» Ce sont les souvenirs du Cardinal Etchégaray. Et on discute. Je peux me présenter comme prêtre, et dire ce que je fais.

 

Elle enchaîne en soulignant qu’elle est aux trois quarts bretonne et un quart languedocienne. Je remarque alors la discrète petite croix languedocienne qu’elle porte autour du cou. Si tout s’était bien passé, sans problèmes, nous aurions continué à être l’infirmière de service et le patient de la chambre 352. Nous ne sommes plus des inconnus.

Heureux qui sait voir les occasions de rencontre dans les problèmes du quotidien.

Mot du jour