L’acte éducatif comme le travail du potier

17 mars 2017 à 7:00

Le potier dispose sur son tour une boule d’argile et la façonne pour donner forme et élan. Il demeure sensible à la maîtrise de son geste, avec ce désir d’une pièce parfaite. Le four achèvera son œuvre pour qu’elle y trouve solidité dans le temps. Le maître détournera enfin les pièces aux défauts.
Ne sommes-nous pas tentés, éducateurs, professeurs, de tout maîtriser, répondre à la place de nos élèves, les modeler selon nos propres désirs, selon ce que nous pensons être le meilleur ?

Mot du jour