L’autre et moi.

20 octobre 2016 à 6:00

Le destin humain est un sentier des cimes, entre deux versants : à gauche, la recherche de soi et à droite, l’intégration de ce qui est autre. Cette tension est constitutive de l’être humain. Le défi de notre croissance en humanité est de maintenir un équilibre entre ces deux pôles qui nous constituent : l’autre et moi.

Par exemple, c’est bien moi qui essaie d’entrer en relation avec vous. Et vous me faites le cadeau de me lire. C’est bien moi qui se fraie un chemin dans votre cerveau et tente d’y laisser une trace. Cette relation renforce nos « moi » et simultanément nous identifie chacun comme « autre ».

Nous ne sommes et ne devenons nous-même que lorsque nous entrons en relation.

Don Bosco peut nous aider dans cette aventure pour que nos relations aux autres et au monde sonnent « juste ».

Mot du jour