La semaine sainte à Jérusalem

28 mars 2018 à 5:00

Cette semaine, l’auteur des mots du jour vous propose une introduction musicale et un chant en conclusion… (Cliquer sur le pour le lire.)

Dans deux jours, vous le savez, c’est la Pâque : le Fils de l’homme va être livré pour être crucifié… 

Il m’en souvient du voyage d’Égérie, une jeune chrétienne gauloise du IVème siècle, qui, lors d’un pèlerinage en Terre sainte, raconte sous forme de cartes postales la façon dont se déroule la célébration des jours saints à Jérusalem.
Il est compréhensible que, sur les lieux mêmes de la Passion et de la Résurrection, il y ait une volonté de revivre les actions décisives du Fils bien aimé comme elles ont été décrites par les évangiles. Ceci a conduit l’Église de Jérusalem à développer une liturgie itinérante. Mettre ses pas dans ceux du Christ. Très vite, les communautés chrétiennes ont eu deux caractéristiques qui perdurent encore aujourd’hui : la nature pérégrinante de chaque célébration et l’intervention du mime pour coller au plus proche des événements, ce qui nous aide à mieux intérioriser.

En fait, quelle fête prépares-tu ?

Mot du jour