Le disciple du Christ est un marcheur

23 janvier 2014 à 9:11

Jésus appelle les douze, et pour la première fois, il les envoie deux par deux (Mc 6,7), en dialogue et en communion. C’est par la qualité de la relation établie entre eux qu’ils peuvent témoigner du Dieu Amour. On ne peut témoigner seul, mais en équipe, en communauté.

Il les envoie sur la route. Le disciple du Christ, c’est un marcheur. Tout est désormais ordonné à cette marche : le bâton, la ceinture et les sandales. Tout le reste est superflu. Il ne faut surtout pas s’encombrer quand on veut marcher.
C’est désormais la route qui est la seule demeure du disciple du Christ. S’il rentre dans une maison, c’est jusqu’à son départ. Et lors de cette étape, le disciple est invité à partager ce que les hôtes lui préparent. Il s’agit d’abord, non pas d’apporter je ne sais quel message, mais d’apprendre à recevoir de ceux que l’on rencontre.

Mot du jour