Lettre pour la vie

11 avril 2014 à 2:05

Mon cher Kevin, lorsque tu liras ces lignes j’aurai tout laissé derrière moi, comme Abraham. Pour une seule idée : partir. Après bien des routes incertaines, le soleil se sera levé un beau matin sur un paysage désertique. Le bruit de la rue et l’agitation des foules auront laissé la place à un calme apaisant.

 

Personne ne calibrera jamais plus mes désirs ni ne dictera mon avenir.

Un jour silencieux et libre m’aura ouvert sa porte lumineuse, nouvelle jeunesse offerte à mon grand âge : je serai parti pour toi et sur une promesse. En t’écrivant, je songe à ta jeunesse et je revois ta colère lorsque tu compris qu’il te faudrait un jour, toi aussi, tout quitter et partir. Je peux pourtant te le dire : la vie n’est que promesse. Elle n’est même que jeunesse. Alors ose-la. A bientôt.

Mot du jour