Maître ou témoin

22 août 2014 à 10:09

De quoi avons-nous besoin pour guider nos pas ? De murs qui nous obligent à suivre une seule direction ? De vagues balises, dressées de loin en loin ? De routes et de carrefours avec poteaux indicateurs ? Notre monde a développé la liberté de choix, et cela vaut aussi pour les chemins de vie.

Ceci fait notamment qu’on recherche aujourd’hui plutôt des témoins que des maîtres. Le maître dicte à chacun sa conduite, et demande au disciple de suivre au plus près ses commandements. Le témoin n’exige rien de celui qui l’écoute. Il fait le récit de son parcours, généralement singulier, et des leçons qu’il en a tirées pour lui-même.

La parole d’un maître vient d’en-haut. Elle nous tombe dessus. Celle d’un témoin vient d’à côté. Elle est celle d’un égal, d’un frère. Elle peut donc nous rejoindre mieux, et de multiples manières.
Auprès de qui puis-je être un témoin ?

Mot du jour