Peut-on penser sans mots

2 juillet 2014 à 2:14

Les sujets proposés aux candidats sont brefs. En voilà un : « Tant que l’on n’a pas réfléchi sur le langage, on n’a pas commencé à philosopher ». Avec ces quelques mots débrouillez-vous pendant quatre heures ! Mais il y a de la matière. De fait, le langage fait partie de l’expérience humaine et se trouve donc dans le champ de la réflexion philosophique.

De plus le langage est le support de la réflexion philosophique. Il faut donc commencer par là pour entrer en philosophie.
Or le langage est constitué de mots.

 

D’emblée se pose une question : à quoi servent les mots ? Sont-ils simplement là comme vêtements de la pensée ou sont-ils la … pensée ? Autrement dit : peut-on penser sans mots ? Pensez-y et à la prochaine !

Mot du jour