« Sans vous je ne peux rien faire »

12 juillet 2018 à 5:00

Après avoir semé, peut-être, dans les larmes, voici le temps heureux de la moisson. La joie des moissonneurs semble plus importante que le fruit de la moisson. Souvent la petite équipe du staff analyse la réalisation d’un projet à partir des fruits de réussite. Et si nous regardions les personnes que ce projet a mises en route. Certes nous avions appelé l’une ou l’autre pour la réussite de l’opération, mais combien plus ont-elles été embarquées dans notre aventure : les « sans bruit », les invisibles, les petites mains… Nous n’avions pas pensé à elles au départ, et pourtant, elles étaient là. Nous avons peut-être pensé que nous n’avions pas besoin d’elles ou bien qu’elles ne se bougeraient pas… Allons au devant de ces personnes avec des gerbes débordantes de reconnaissance !

Promis l’an prochain nous élargirons le cercle des « appelés », nous lancerons le filet plus loin encore car « sans eux je ne sais rien faire ».

Mot du jour