Surpassez les difficultés et gardez une attitude positive !

18 novembre 2020 à 4:45

(Cliquez sur ce lien si vous souhaitez vous abonner à la Newsletter du mot du jour – et la recevoir dès le lendemain)
Bonjour à tous !

Avant de commencer, tout d’abord, mes souhaits d’une bonne fête de l’Indépendance à tous les Marocains ! La vie est difficile. Cela peut paraître banal, mais c’est une grande vérité, l’une des plus grandes. C’est parce qu’une fois que nous la voyons vraiment nous pouvons la transcender. A partir du moment où nous savons que la vie est difficile, que nous le comprenons, alors elle ne l’est plus.

La plupart des gens ne voient pas les choses de cette façon. Ils se plaignent ; parfois sans cesse ; de manière ostentatoire ou implicitement ; de l’importance de leurs problèmes et de leurs soucis ; comme si la vie était en général facile, comme si elle devait être facile. Ils clament que leurs difficultés représentent une certaine forme d’affliction qui n’a pas de raison d’être mais qui leur a été infligée à eux seuls ; simplement parce qu’ils sont eux-mêmes ou qu’ils appartiennent à une famille, une tribu, une classe, une race, etc…

Il m’est arrivé, à moi aussi, d’avoir ce genre de réaction ! Certes la vie est un ensemble de problèmes. Et alors nous voulons nous en plaindre ou bien essayer de les résoudre et apprendre à nos enfants à le faire ? Nous avons tous une histoire familiale, une histoire collective, une histoire individuelle, un rôle à jouer, une place à tenir, au moins un traumatisme conscient ou inconscient, un imaginaire qui nous fait fonctionner d’une certaine façon… alors qu’on aimerait être différent, on veut se connaître, faire un bout de chemin ensemble. Je veux juste vous dire que ce sont des choses qui font partie de la vie courante et on ne peut pas s’en échapper. Alors il faut toujours essayer de surmonter les différentes épreuves que nous réserve cette vie en gardant toujours le sourire, la motivation d’aller de l’avant quelque soient les obstacles ; comme disait un penseur, « la vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ». Alors dans ces périodes de turbulences dans le monde actuel ou il y a les guerres, le chômage, la famine, les restrictions dues au covid-19, où chacun a son problème quotidien, je souhaite à tout le monde de persévérer pour surpasser ces événements historiques, tout en gardant une attitude positive de la vie.

Mouctar DIALLO, étudiant à Don Bosco JUK-SPEL de Kénitra

Mot du jour