Tout accueil

1 novembre 2014 à 9:38

A l’heure où le débat sur l’accès aux sacrements des divorcés remariés a été relancé lors du dernier synode des familles, il fait bon méditer l’évangile de ce jour. Alors que Jésus accueille tout le monde à sa table, voici que les pharisiens et les scribes récriminent : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs et il mange avec eux ! » Oui, Jésus n’est pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs. Puisqu’il a choisi de manger avec tout le monde, il paraît difficilement compréhensible qu’on veuille en son nom écarter du repas eucharistique ceux qui transgressent l’alliance.

 

Dire cela ne signifie pas bien sûr remettre en cause l’indissolubilité du mariage chrétien, signe de l’alliance avec Dieu. Dire cela signifie seulement vouloir rester fidèle à la posture de Jésus, qui s’est toujours fait « tout accueil » pour ceux qui transgressaient la loi.

Mot du jour