Une lumière pour éclairer notre chemin

3 avril 2017 à 6:00

Pardonner, c’est comme faire du sport le soir dans le noir alors qu’on rêve de rester au fond du canapé : ça semble inconcevable !

C’est décider de se chausser, ne pas oublier sa lampe torche, avoir l’intention de prendre un chemin bien particulier et se mettre en route.

Pas après pas, parfois angoissé, essoufflé, on comprend que rien de ce qui s’est passé ne changera mais, éclairé par cette toute petite lumière, le chemin devient pourtant agréable, nos douleurs disparaissent. Incroyable ! Nous rentrons plus léger, apaisé, nouveau, nous déposons notre lampe torche. On comprend qu’elle était en fait la lumière de Dieu.

Parfois une marche suffit, d’autres fois, comme en sport, plusieurs marches sont nécessaires. Qu’importe ! La lumière de Dieu ne s’éteindra jamais pour nous.

Mot du jour